William Forsythe Three Atmospheric Studies

[Danse] « C’est en voyant la reproduction d’une crucifixion de Lucas Cranach qu’il m’est soudainement apparu que, bien qu’initialement vue au travers d’un regard du XIVe siècle, j’étais face à l’image d’une mère se désolant devant le corps de son fils, exécuté pour des raisons politiques dans le moyen-orient contemporain. Je me suis dit que je tenais là quelque chose de tout à fait pertinent. »
De cette référence explicite et avouée de William Forsythe à la peinture du maître allemand, Three Atmospheric Studies garde de nombreuses traces, et dans sa forme – un triptyque – et dans son propos – une représentation dansée, théâtrale aussi, des conflits militaires les plus contemporains, bien que nul lieu ne soit ici spécifiquement désigné.
En trois tableaux, l’élément central laissant une large place à la parole, une fable se construit où l’on suit, de place de marché en séquence d’interrogatoire militaire – sorte de récitatif opératique – , le trajet d’une mère impuissante et désarmée tentant de comprendre les raisons de la disparition de son fils.
Empruntant à la violence des conflits une énergie qui s’étend progressivement à l’ensemble des éléments du plateau, corps des danseurs, lumière et son, Forsythe signe là l’une de ses œuvres la plus politiquement engagée.
« Une femme rampant derrière une voiture, deux garçons plongeant vers la gauche, une fille et son père tentant de regagner leur maison, deux femmes baissant les yeux, au passage d’un checkpoint, un homme courant au travers de la fumée, un jeune homme se levant derrière un soldat, deux hommes fuyant vers la gauche, une foule fuyant paniquée, une femme hurlant, un homme tombant, une femme, deux garçons, une fille, son père, un homme, une femme, un jeune homme, un soldat, deux hommes, une foule, qui rampent, qui se jettent à terre, qui repartent, se baissent, courent, fuient, hurlent, s’effondrent… ».

Dana Caspersen