Heiner Goebbels I Went To The House But Did Not Enter

[Musique]

Concert scénique en trois tableaux, I Went to the House But Did Not Enter de Heiner Goebbels s’articule autour de quatre textes d’auteurs du XXe siècle : T. S. Eliot, Maurice Blanchot, Franz Kafka et Samuel Beckett. Quatre textes qui interrogent le récit, le langage et la « personne » dans sa fragmentation multiple. Des textes qui bouleversent les présupposés du récit en se défiant de toute narration univoque au regard du moi. Quatre textes que Heiner Goebbels met en espace et en musique avec une grande sobriété, permettant au langage de s’épanouir. Créée au festival d’Edimbourg 2008, l’œuvre se veut un reflet scénique et musicale de la célèbre phrase qui conclut La Folie du jour de Maurice Blanchot : « Un récit ? Non, pas de récit, plus jamais. »
Née de la rencontre avec les quatre chanteurs du Hilliard Ensemble, l’œuvre est taillée sur mesure pour eux, autant pour leurs personnes (et leur « allure de croque-morts », comme ils se décrivent eux-mêmes avec humour) que pour l’esthétique singulière de leurs voix – des voix lumineuses et pures, d’une justesse et d’une finesse sans pareilles, qui confèrent à l’ensemble une identité sonore reconnaissable entre toutes. Incarnant (et désincarnant) quatre silhouettes anonymes qui évoluent sans but dans un décor de banlieue, les hommes du Hilliard Ensemble portent la pièce de bout en bout, avec une conviction mêlée de distance et de réserve. Bien connu pour ses interprétations exceptionnelles de musique ancienne, le Hilliard Ensemble n’en est pas à son coup d’essai en termes de création, mais fait ici ses premiers pas sur la scène du théâtre musical.