Faustin Linyekula Histoire(s) du Théâtre II

[Théâtre]

Faustin Linyekula poursuit la réflexion sur l’histoire du théâtre engagée par le metteur en scène suisse Milo Rau, en se penchant sur la création du Ballet national du Zaïre, en 1974. Les témoignages de trois interprètes de l’époque, toujours au Ballet aujourd’hui, renvoient aux rêves et aux déchéances d’un pays malmené par l’histoire.

Pour Faustin Linyekula, danse et théâtre s’ancrent résolument dans la politique et la société et sont un moyen de transmettre des récits de notre monde. À la suite de la pièce Histoire(s) du Théâtre (I), présentée en 2018, dans laquelle Milo Rau évoquait la naissance d’une tragédie contemporaine, le metteur en scène et chorégraphe se penche sur un moment fondamental de l’histoire de la scène en République démocratique du Congo. En 1974, alors que le pays s’appelle encore Zaïre et est dirigé par le dictateur Mobutu, ce dernier crée un ballet national. La large diffusion sur la chaîne de télévision nationale de la première pièce, L’épopée de Lyanja, participe à la construction d’une représentation identitaire de la nation zaïroise. Mais ce qui aurait pu être un formidable outil de réflexion sur la création d’un sentiment national devient vite un vecteur de propagande. Faustin Linyekula, pour qui la retransmission télévisuelle de ce ballet fut la première expérience de théâtre, a invité trois interprètes de l’époque, toujours au Ballet aujourd’hui, qui évoquent leurs souvenirs en mêlant chant, danse et théâtre. Leurs parcours, mis en relation avec d’autres récits, racontent avec émotion l’histoire d’une nation multiple, en quête d’identité.