Robyn Orlin, Garage Dance Ensemble, uKhoiKhoi

…How in salts desert is it possible to blossom...

DanseMusique
Chaillot – Théâtre national de la Danse
28 – 30 novembrenov.
1/3

Création 2024

1h

À partir de 16 ans

En anglais et afrikaans, surtitré en français

Ce spectacle comporte une scène avec des représentations ou descriptions de violences physiques ou sexuelles.

Tarifs 8 € à 41 €
Abonnés 8 € à 27 € 

Chaillot – Théâtre national de la Danse

Jeudi 28 novembre

20h30

Vendredi 29 novembre

19h30

Samedi 30 novembre

17h00

Un projet de Robyn Orlin avec Garage Dance Ensemble et uKhoiKhoi. Avec cinq interprètes de la compagnie Garage Dance Ensemble, Byron Klassen, Faroll Coetzee, Crystal Finck, Esmé Marthinus, Georgia Julies. Musique originale et interprétation live uKhoiKhoi avec Yogin Sullaphen et Anelisa Stuurman. Costumes Birgit Neppl. Directeur technique Thabo Walter. Vidéos Eric Perroys. Conception lumière Vito Walter. Garage Dance Ensemble Alfred Hinkel (fondateur), John Linden (directeur des créations), Byron Klassen (chorégraphe résident), Nicolette Moses (production). Administration et diffusion Damien Valette. Production de tournée et logistique Camille Aumont. 

Production City Theater & Dance Group ; Damien Valette Prod 
Coproduction City Theater & Dance Group, Festival Montpellier Danse 2024 ; Festival de Marseille ; Chaillot – Théâtre national de la Danse ; Théâtre Garonne – Scène européenne
Avec le soutien de la Drac Île-de-France – ministère de la Culture
Avec le soutien de Dance Reflections by  Van Cleef & Arpels
Avec le généreux soutien d’Aline Foriel-Destezet

Chaillot – Théâtre national de la Danse et le Festival d’Automne à Paris présentent ce spectacle en coréalisation. 

Avec le soutien de

Pour la première fois, Robyn Orlin rencontre l’emblématique compagnie sud-africaine Garage Dance Ensemble, qui pratique une danse-théâtre engagée pour l’égalité et la justice sociale. Avec les interprètes de la région Nord-du-Cap, elle crée une performance débridée qui interroge les origines de la violence sociale. 

Après plusieurs collaborations visionnaires avec la compagnie Moving into dance Mophatong de Johannesburg, Robyn Orlin – qui partage sa vie entre Berlin et son pays natal – se rend cette fois à Okiep, à mi-chemin entre Cape Town et la frontière avec la Namibie. C’est là que John Linden et Alfred Hinkel, deux natifs et pionniers de la danse en leur pays, ont fondé leur compagnie, laquelle dédie ses créations à l’idée de justice sociale et raciale dans une région exploitée par les colonisateurs européens pour son cuivre, ses minéraux et ses pierres semi-précieuses. Ce territoire ne pouvait qu’intéresser Robyn Orlin qui a toujours compris le spectacle vivant comme un levier d’émancipation sociale et culturelle. En embarquant les interprètes de Garage Dance Ensemble dans une installation performative, elle entend interroger les violences sociales, physiques, économiques ou sexuelles dans le monde actuel, tout en scrutant leurs liens avec l’exploitation coloniale. Pour lancer un processus de guérison, à travers le temps et les continents.

Note d'intention