Boris Charmatz / Anne Teresa De Keersmaeker

Partita 2 – Sei solo

Archive 2013
Danse
1/4

Partita 2 – Sei solo
Chorégraphie, Anne Teresa De Keersmaeker
Danse, Anne Teresa De Keersmaeker, Boris Charmatz
Musique, Partita No. 2, Johann Sebastian Bach
Violon, Amandine Beyer
Créé avec Amandine Beyer, George Alexander Van Dam
Scénographie, Michel François
Costumes, Anne-Catherine Kunz
Assistante artistique et directrice des répétitions, Femke Gyselinck
Production Rosas
Coproduction La Monnaie / De Munt (Bruxelles) ; Festival d’Avignon ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg ; Kunstenfestivaldesarts (Bruxelles) ; ImPulsTanz (Vienne) ; La Bâtie – Festival de Genève ; Berliner Festspiele ; Fundação Calouste Gulbenkian (Lisbonne) ; Künstlerhaus Mousonturm (Munich) ; Théâtre de la Ville-Paris ; Festival d’Automne à Paris
Coréalisation Théâtre de la Ville-Paris ; Festival d’Automne à Paris
Avec le soutien du Musée de la danse – Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne
Avec le soutien de l’Adami
Spectacle créé le 3 mai 2013 au Kunstenfestivaldesarts (Bruxelles)
En partenariat avec France Inter

Le rapport entre danse et musique constitue l’élément fondateur du travail chorégraphique d’Anne Teresa De Keersmaeker, une équation qu’elle explore depuis plus de 30 ans, et qui l’a vu aborder tous les répertoires, de Bach à Steve Reich en passant par John Coltrane ou Joan Baez.
Après 3Abschied, où elle évoluait entre les musiciens jouant le Chant de la terre de Mahler, elle se confronte à un autre « monument » musical : la partita n°2 pour violon seul de Bach et sa célèbre Chaconne, opposant à la danse, à ses pas, à ses tremblements, la pureté de sa structure et les déchirements de sa mélodie.
Guidée par le besoin de remettre son propre corps en jeu et de voir « où en est sa danse, aujourd’hui », elle a invité le chorégraphe Boris Charmatz à la rejoindre pour entremêler, à deux, les ritournelles et les cadences de cette suite instrumentale.
Dans l’écrin d’un espace conçu par le plasticien Michel François, et accompagnées de la violoniste Amandine Beyer, deux silhouettes cherchent à situer leur danse, aujourd’hui, entre les lignes labyrinthiques de cette architecture vivante. Des cordes aux corps, le contrepoint vibre et s’anime – la courante se remet à courir, la gigue à virevolter. Avec le désir de glisser une partition secrète sous leurs pas, Anne Teresa De Keersmaeker et Boris Charmatz esquissent tout ce qui vibre entre les notes – rythmes suspendus ou basses fantômes. Mêlant strates expressives et tracés abstraits, la danse s’invente avec et à côté de la musique – toujours au bord du rythme, effleurant le silence.
De ce jeu avec la structure, caressée ou diffractée, se déploie une solitude habitée.

Dans le même lieu

Théâtre de la Ville – Sarah Bernhardt
13 - 22 septembresept.

Anne Teresa De Keersmaeker, Radouan Mriziga / Rosas, A7LA5
Il Cimento dell’Armonia e dell’Inventione

Danse
Réserver

Faire entendre Les Quatre saisons de Vivaldi, utiliser les outils de la danse pour affiner l’écoute de ce chef-d’œuvre baroque : c’est le pari relevé par Anne Teresa De Keersmaeker, en collaboration avec le chorégraphe et danseur Radouan Mriziga. Une alliance placée sous le signe de l’abstraction, qui renoue avec l’imaginaire écologique du célèbre concerto.

Théâtre de la Ville – Sarah Bernhardt
23 - 28 septembresept.

Rabih Mroué
Who’s Afraid of Representation?

Théâtre Portrait
Réserver

Nous sommes en compagnie de figures du Body Art européen (Joseph Beuys, Orlan, Marina Abramović…) via leurs témoignages relatifs aux exhibitions et scarifications publiques pratiquées autour des années 1970. Parallèlement, intervient le récit d’un employé de bureau libanais relatant la tuerie véridique qu’il a perpétrée sur son lieu de travail, arguant de motivations fluctuantes.

Théâtre de la Ville – Sarah Bernhardt
3 - 5 octobreoct.
Maison des Arts de Créteil
6 - 7 novembrenov.

Lola Arias
Los días afuera

Théâtre
Réserver

Entre spectacle musical et documentaire, Lola Arias signe une composition chorale dans laquelle six ancien·ne·s détenu·e·s évoquent leur vie pendant et après leur détention : six destins croisés qui interrogent les formes de violence dans la société contemporaine tout en explorant les marges de la fiction et du réel.

Théâtre de la Ville – Sarah Bernhardt
5 - 16 novembrenov.

Robert Wilson
PESSOA – Since I've been me

Théâtre
Réserver

Fernando Pessoa est le héros de cette nouvelle création de Robert Wilson. Un héros paradoxal puisque le poète portugais a passé sa vie à se démultiplier inventant des hétéronymes, auteurs fictifs auxquels il attribuait des œuvres écrites de sa main, imaginant même des relations, amicales ou de maître à disciple, entre ses différents avatars.

Théâtre de la Ville – Sarah Bernhardt
19 - 23 novembrenov.

Jan Martens
VOICE NOISE

Danse
Réserver

Pièce de rupture aux yeux de Jan Martens, VOICE NOISE réunit six danseurs et danseuses pour façonner un paysage sonore composé de quelques-unes des grandes interprètes et compositrices de notre temps. Se demandant comment certaines ont été réduites au silence, le chorégraphe questionne à sa façon, pop et précise, une histoire contemporaine.