Michèle Guigon / Anne Artigau Marguerite Paradis

[Théâtre]

C'est comme quand on est petit et qu'on entend une chanson de Piaf, là où elle dit que l'amour c'est tellement beau, et puis justement le couple du dessus se sépare tellement ça n'est plus possible.
C'est comme quand on grandit, et qu'un jour arrive où toutes les chansons d'amour coulent de source, où toutes les chansons d'amour sont évidentes, et pourtant ça ne dure qu'un temps.
C'est comme quand on est vieux, et puis seul, l'autre n'est plus là, parce qu'il faut bien une fin à tout commencement.