Robert Wilson Hamlet

[Théâtre]

J'ai voulu jouer ce texte, voir si j'en étais capable. A l'origine du projet je devais jouer le rôle d'Hamlet entouré d'autres acteurs, mais je m'identifiais à tous les personnages et j'ai finalement imaginé ce monologue. Un monologue qui se déroulerait une fraction de seconde avant la mort d'Hamlet. C'est un artifice au moyen duquel je pouvais prendre tout le texte et en un certain sens, c'est aussi comme un flashback, tous les personnages étant réinterprétés dans la mémoire d'Hamlet. Comme si tous les événements survenaient en une seconde fragmentée, une sorte de méditation sur l'oeuvre. J'ai toujours aimé changer de direction et me contredire, j'ai commencé par faire des spectacles abstraits puis plus réalistes, j'ai travaillé avec des acteurs professionnels ou non, je déteste le naturalisme et pourtant "mon Hamlet" est naturaliste. On me dit obsédé par l'image et pourtant je suis ici obsédé par un texte.
Mon Hamlet n'est pas contemporain, il est nourri par le temps mais il n'est pas situé dans le temps. Il est à la fois un prince et un jeune garçon, noble ou vulgaire, déterminé ou indécis. On ne peut pas interpréter cette pièce ou ce personnage d'une seule façon. La pièce est pleine de sens mais il n'y a pas un sens.

Robert Wilson in Houston Chronicle