Christoph Marthaler

Platz Mangel

Christoph Marthaler

Archive 2008
Théâtre
1/3

Platz Mangel
Mise en scène, Christoph Marthaler
Scénographie, Frieda Schneider
Costumes, Sarah Schittek
Lumière, Ursula Degen
Dramaturgie, Stefanie Carp, Malte Ubenauf
Répétitions musicales, Christoph Homberger, Jan Czajkowski
Avec Catriona Guggenbühl, Katja Kolm, Bettina Stucky, Raphael Clamer, Ueli Jäggi, Jürg Kienberger, Bernhard Landau, Josef Ostendorf, Clemens Sienknecht

Production Rote Fabrik Zürich ;  GmbH
Coproduction Wiener Festwochen ; Migros Kulturprozent ; Bitef Theatre-42BITEF08 ; Theater Chur u.a.Unterstützt ; Festival d’Automne à Paris / MC93 Bobigny ; Théâtre Garonne/Toulouse ; Théâtre de Nîmes
Avec l’aide de Pro Helvetia ; Stadt Zürich Kultur ; Fachstelle Kultur Kanton Zürich ; Ernst Göhner Stiftung
Avec le soutien de l’Onda
Coréalisation MC93 Bobigny ; Festival d’Automne à Paris
Manifestation présentée dans le cadre de la Saison culturelle européenne en France (1er juillet - 31 décembre 2008)

Platz Mangel Manque de place »), la dernière création en date de Christoph Marthaler – avec laquelle il fit, fin 2007, un retour triomphal à Zürich, d’où il était parti trois ans auparavant –, a pour cadre une luxueuse maison de repos qu’un funiculaire relie au monde extérieur  : c’est la « Clinique des hauts et des bas », dont la terrasse ensoleillée est suspendue entre ciel et terre – entre la montagne et la vallée, l’hier et le lendemain, entre la vie et la mort. Dans ce décor d’apparence idyllique, des patients préparent – patiemment, forcément – leur retour à la vie sociale, entre deux visites du médecin-chef : réunis devant nous, les acteurs familiers du metteur en scène, arborant peignoir immaculé ou lunettes de soleil, concluent des contrats d’assurance absurdes, écoutent des lectures sur l’esprit divin ou se perdent en palabres dérisoires entre deux séances de remise en forme intensive. Comme toujours, Platz Mangel est rythmé par une musique omniprésente, interprétée par un duo de multi-instrumentistes qui, sur scène, font se côtoyer joyeusement les maîtres anciens (les Lieder de Schubert ou Mahler) et les tubes populaires, de Modern Talking à Brigitte Bardot. Sous le regard terriblement aigu de Marthaler, le bien-être se rapproche dangereusement du néant, et ce retour à une vie d’insouciance et d’aisance prend des allures d’aller simple vers la mort : et si ce petit paradis des montagnes suisses était au contraire l’antichambre de l’Enfer ?

Dans le même lieu

MC93 – Maison de la culture de Seine-Saint-Denis
18 - 22 septembresept.

Soa Ratsifandrihana
Fampitaha, fampita, fampitàna

Danse
Réserver

Engageant les corps dans une oralité contemporaine, Soa Ratsifandrihana, le guitariste Joël Rabesolo et les performeuses et performeurs Audrey Mérilus et Stanley Ollivier se nourrissent de leurs récits diasporiques et de leurs origines pour raconter une histoire qu’ils auraient aimé entendre ou voir. Fampitaha, fampita, fampitàna – trois mots malgaches signifiant comparaison, transmission et rivalité – forment des déclinaisons dans lesquelles les interprètes glissent d’un état à l’autre et semblent suivre un mouvement en perpétuelle métamorphose. 

MC93 – Maison de la culture de Seine-Saint-Denis
13 octobreoct.

Jeanne Balibar
Les Historiennes

RépertoireThéâtre
Réserver

Trois femmes ressurgissent du passé grâce à trois historiennes contemporaines qui les ressuscitent en trois récits, dont s’empare l’actrice Jeanne Balibar pour en proposer une lecture jouée. Quatre femmes d’aujourd’hui posent un regard particulièrement éloquent et incisif sur trois destinées féminines emblématiques.

MC93 – Maison de la culture de Seine-Saint-Denis
5 - 8 novembrenov.

Nacera Belaza
La Nuée

Danse
Réserver

Reconnue pour ses chorégraphies minimalistes et envoûtantes, Nacera Belaza poursuit son exploration du cercle et du rythme initiée avec Le Cercle (2019) et L’Onde (2021), pièces marqueurs de son langage chorégraphique. Après une première étape de création à Bruxelles en mai 2024, la chorégraphe prolonge le processus de création de La Nuée en invitant dix nouveaux interprètes au plateau. 

MC93 – Maison de la culture de Seine-Saint-Denis
14 - 17 novembrenov.

Stefan Kaegi, Rimini Protokoll
Ceci n’est pas une ambassade (Made in Taiwan)

ThéâtrePerformance
Réserver

C’est à Taïwan que nous embarque le metteur en scène voyageur de Rimini Protokoll, Stefan Kaegi, avec trois performeurs natifs et résidents de l’île. Dans ce spectacle où l’action filmée en direct nous entraîne dans les méandres d’un décor miniature, la fiction pointe une réalité géopolitique ubuesque.

MC93 – Maison de la culture de Seine-Saint-Denis
22 - 30 novembrenov.

Rosana Cade, Ivor MacAskill
The Making of Pinocchio

Théâtre
Réserver

Investissant, pour le théâtre, le territoire peu exploré de l’affection queer, le duo Cade MacAskill part du conte de Collodi pour raconter la transition de genre et ses répercussions dans le couple. The Making of Pinocchio apparaît comme un manifeste burlesque pour les formes en construction.

Points communs – Théâtre des Louvrais
14 - 16 novembrenov.
Scène nationale de l'Essonne – Théâtre de l’Agora
19 - 20 novembrenov.
MC93 – Maison de la culture de Seine-Saint-Denis
29 novembrenov. — 8 décembredéc.
La Merise
12 - 14 décembredéc.
La Ferme du Buisson, Scène nationale – cinéma – centre d’art contemporain
18 - 19 décembredéc.

Joël Pommerat
Marius

Théâtre
Réserver

Ce spectacle, inspiré de l’œuvre de Marcel Pagnol, explore le thème de l’évasion. Certains des comédiens ont découvert le théâtre à la maison centrale d’Arles. Marius offre une occasion unique de découvrir une dimension peu connue mais cruciale de l’art de Joël Pommerat.